« Le plaisir n'est pas un mal en soi, mais certains plaisirs apportent plus de peine que de plaisir. » Epicure


Adultes & seniors > Arrêter de fumer : oui mais comment?

Comment arreter de fumer?

«C'est facile de s'arrêter de fumer, j'arrête 20 fois par jour.» (Oscar Wilde). En fait, ce qui est difficile, c'est de ne pas refumer. Pourquoi? Alors que le fumeur est motivé à devenir un ex-fumeur, qu'est-ce qui le fait rechuter? Le tabac est une béquille qui aide à faire face à certaines situations. Le travail que je propose, issu des Thérapies Cognitivo-Comportementales (TCC) consiste à identifier ces situations, comprendre ce qui s'y joue et trouver des stratégies d'action pour contrer l'envie de fumer dans ces situations déclenchantes.

Ce que je vous propose

Pour renforcer la motivation, soutenir l’arrêt et consolider ces acquis, il peut être nécessaire de se faire aider dans un travail psychologique : analyse et renforcement de la motivation, élaboration de stratégies de remplacement, soutien face aux difficultés familiales, professionnelles ou personnelles, mise en place d’outils (relaxation, méditation thérapeutique).

Je vous accompagne dans votre projet de sevrage tabagique et je vous propose d'utiliser la méditation thérapeutique et la relaxation pour réduire le stress qui accompagne souvent l'arrêt du tabac.

Autres champs d'intervention

Concernant les autres addictions, on distingue deux sortes :

Les addictions à des substances (alcool, médicaments, cannabis, autres drogues), avec un aspect psychologique et un aspect physiologique de l'addiction et qui peuvent nécessiter un suivi médical en complément du soutien psychologique.

Les addictions sans substance (conduites addictives) : jeux vidéo, jeux d'argent, achats compulsifs, comportements alimentaires... toute action induisant du plaisir peut potentiellement être source d'addiction.

La même démarche que pour le sevrage tabagique peut être mise en oeuvre dans tout type d'addiction.


Voir les tarifs

«Quand il lut quelque part que fumer pouvait provoquer le cancer, il arrêta de lire. » A. Kirwan